Compte rendu de l’AG du 19 janvier 2018

BG
Categories: AG et réunions

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE DU 19 JANVIER 2018

La séance s’est ouverte à 19h.30 en présence de :

Monsieur Didier JOBIT conseil Départemental
Monsieur Joël PAPILLAUD Président de la Communauté de Communes Lavalette, Tude et Dronne Monsieur le Jean Claude MAURY Maire de Chalais
Monsieur André BERTRAND Président du Comité Départemental d’Equitation
Mesdames, Messieurs les Maires des communes voisines
Mesdames, Messieurs les représentants des Associations locales
Commerçants, Partenaires, Bénévoles et Conseil d’Administration de l’association

Sont excusés :

Monsieur Daniel SAUVAITRE Conseiller Régional
Mr Michel BOUTANT et Mme Nicole BONNEFOY nos deux Sénateurs
Mr François BONNEAU Président du Conseil Départemental de la Charente Mr Jean-Michel BOLVIN Président des Maires de Charente
Madame Joëlle BOIZOT Maire de Médillac
Monsieur Patrick BOISSEAU Président de l’Amicale Laïque
Mr Jean Luc FRENEUIL Président du Tennis Club
Qui n’ont pu se libérer pour cette soirée.

Après avoir remercié l’ensemble de l’assemblée pour sa présence nombreuse et la municipalité de CHALAIS pour le prêt de la salle des fêtes, le Président a tenu, au nom du Comité d’organisation, à présenter ses vœux pour 2018, vœux de joie, de santé et réussite.

Rapport moral de l’édition 2017 :

  • L’année 2017 fut une édition particulière, puisque nous fêtions le XXV° anniversaire du Jumping. Cette manifestation nous a permis de renouer avec un franc succès. La météo fut au rendez vous et les cavaliers se sont inscrits en grand nombre. Un grand merci aux Instances sportives Départementales. En effet le Challenge Nouvelle Aquitaine nous a permis d’accueillir de nombreux cavaliers de la Nouvelle Aquitaine qui sont repartis ébahis de l’ampleur de cette manifestation. Il est vrai que des concours de sauts d’obstacles toutes catégories de cavaliers confondues sur trois pistes durant trois jours c’est notre spécialité. Inutile de dire que CHALAIS est connu et reconnu pour son Jumping même si nous avons du abandonner le volet International.
  • Le jumping impulse une dynamique indéniable et dope l’activité touristique et économique. Pratiquement tous les commerçants on salué cette XXV° édition qu’ils attendaient de pied ferme comme une bouffée d’oxygène durant la période estivale. Un grand merci à eux pour leur accueil.
  • Le Jumping est très prisé pour le sérieux et la rigueur de son organisation.
  • Avec le maintien du plan « VIGIPIRATE RENFORCE » pour les raisons que l’on sait, nous avons essayé de tout mettre en œuvre, aidés en cela des services de la Préfecture, de la Gendarmerie, du SDIS et de notre service de Gardiennage « France Sécurité ». La gendarmerie a pu obtenir le renfort de deux réservistes aguerris. Le SDIS (sur demande de la Communauté de Communes Lavalette Tude et Dronne) a dépêché une équipe de pompiers qui sont restés sur le site durant toutes les épreuves. Enfin notre service de gardiennage a travaillé en collaboration avec la gendarmerie comme les années passées. Aucun incident notoire n’est venu entacher le bon déroulement de la manifestation.

Au niveau structure, tout a été édifié comme les années précédentes afin d’accueillir cavaliers, chevaux et public du jeudi soir au dimanche. Comme les années passées, nous avons effectué un apport en sable sur les terrains pour mieux accueillir les cavaliers engagés.

Collectivités et partenaires :

Un grand merci aux collectivités locales qui ont reconduit leur soutien. Il faut regretter la baisse significative de la CDC Lavalette Tude et Dronne et celle de la Commune de CHALAIS. La Région a décidé de nous attribuer qu’une aide substantielle de 1 000€uro au lieu des 7 000 €uro alloués auparavant. Il est vrai que depuis 2014, nous avons du batailler afin d’obtenir la suppression du remboursement demandé de 5 668uro suite à l’annulation pour météo déplorable de la XXIII édition. Une lettre du Président ROUSSET nous a été adressée pour nous informer que la politique sportive de La Région Nouvelle Aquitaine se porterait vers les Concours Internationaux. En un mot, ce n’est plus la peine de monter de dossier…

Les partenaires privés ont pratiquement tous répondus présents et on enregistre de nouveaux annonceurs. Preuve que le Jumping est une vitrine intéressante pour les sponsors. Il est vrai que nous disposons d’un site mis régulièrement à jour par Bernard GIRAUD que je remercie. Nos supports promotionnels sont appréciés et le Jumping reste la seule festivité gratuite en Sud Charente. CHALAIS a le privilège de se situer au carrefour de plusieurs départements riches en sites touristiques.

Un grand merci à la MSA qui a choisi CHALAIS pour sa mission de sensibilisation aux dangers du sport équestre. Ce sport est très accidentogène. Les blessures sont très invalidantes et nécessitent des pathologies couteuses et des arrêts importants. Il n’y a pas forcément eu le retour escompté. Nous n’avions pas pensé que la chute en CSO reste un sujet tabou. Néanmoins des contacts ont pu être pris et des centres équestres ont accepté de recevoir des formations dispensées par la MSA au sein de leur structure…

Compétition et boxes :
Les épreuves de sauts d’obstacles Amateur Pro se sont déroulées sur le terrain « Luc GEFFRE » Terrain d’honneur ou se déroulaient les épreuves Internationales. L’abandon du volet International en 2016 n’a pas été préjudiciable pour l’image même de la festivité. Les cavaliers sont unanimes pour nous dire que le concours y a gagné en convivialité. Forts de ces échos plus que positifs, nous avons accueilli plus de cavaliers. Cela nous a permis de vous présenter des épreuves de qualité de 8h.30 à 18h.30 voir 19h sans oublier le deux nocturnes du vendredi et samedi. L’épreuve déguisée « Prix FIMECO » de la nocturne du vendredi a tenu ses promesses puisque le nombre de cavaliers inscrits a doublé. Le public a apprécié l’effort des concurrents dans la recherche de leur déguisement. Une petite nouveauté non négligeable qui a fait le bonheur de notre partenaire.
La soirée VIP du samedi avec l’épreuve de puissance 6 barres « Prix du Crédit Agricole Charente Périgord »n’a pas démérité et accueilli un grand nombre de spectateurs.
Le Comité Départemental a proposé un challenge Nouvelle Aquitaine pour les épreuves Club avec des épreuves Club 1 qualificatives pour le CSI 2018 de BORDEAUX. Là aussi, le nombre de cavalier engagés a largement dépassé nos espérances. Tous sont repartis enchantés tant par les épreuves que par les lots attribués.
Nous vous avons proposé, toujours sous la houlette du Comité Départemental Un challenge nouvelle Aquitaine Pony-Games. Des épreuves se sont déroulées en première partie des nocturnes sur le terrain d’honneur, comblant les responsables

et cavaliers engagés. Là aussi, nous avons explosé le nombre d’équipes engagées puisque nous avons accueilli 39 équipes.
Un grand merci à Mr BERTRAND (Président du Comité Départemental) et au Comité Régional en la personne de Monsieur Jacques ROBIN qui ont mis tous nos supports promotionnels sur leur site respectif afin d’informer au mieux les cavaliers intéressés.

Nous sommes donc passés de 250 à 308 boxes montés.
Seul ombre au tableau, ce sport subit de plein fouet la crise et les cavaliers Pro recherchent les concours les mieux dotés. De plus ils sont de plus en plus attirés par les carrières en sable.
Pour la partie élevage et présentation en main de produits équins prêts à l’emploie, Alain LOUIS a galéré pour trouver 9 foals à présenter. (Un petit mot ALAIN)

Restauration Buvette :
Les équipes de ces deux espaces, postes clé qui collectent les recettes indispensables pour pallier à notre équilibre financier n’ont pas ménagé leurs efforts. Malgré des menus ou sandwiches proposés au plus juste prix, difficile d’espérer des recettes plus importantes. A la buvette même constat.
Néanmoins, le point très positif restera la gestion de nos déchets. Comme les années passées, « Calitom », a reconduit le partenariat avec « AREMACS » association de personnes en milieu défavorisé. Les intervenants ont effectués des rondes pour collecter et trier les déchets. D’une manière ludique et avec le sourire ils ont continué leur sensibilisation sur le bien fondé du tri sélectif et leur bilan est tout à fait éloquent. Nous sommes passés presque à 100 pour 100 de déchets recyclables.
Preuve que le label « Eco festivité » obtenu en 2013 était plus que mérité.

Conclusion pour cette édition
Ce XXV° anniversaire a été une très belle édition. Il est venu récompenser l’engagement de tous nos bénévoles.
Tout est organisé en toute sécurité et merci à vous tous pour votre soutien, votre travail accompli, votre aide et vos remerciements. Merci à toutes les associations qui nous prêtent main forte et à toutes les personnes qui prennent leurs vacances pour donner un cou de main et faire que cette festivité ne laisse personne indifférent.
Néanmoins, il devient de plus en plus compliqué d’organiser des festivités de cette ampleur…et de pourvoir au renouvellement des personnes occupant des postes clés. Les formalités de tout ordre interrogent sur la pérennité de manifestations de grand rassemblement dans les zones rurales avec toutes les contraintes qui en découlent ????

Bilan Financier 2017 :

Comme vous pourrez le lire dans la synthèse de notre vérificateur Mr CALLEAU, 2017 a tenu ses promesses. Le montant des engagements en cavaliers a enregistré une hausse de plus de 7 000€ avec des dépenses gérées au plus juste. Le prévisionnel a été dépassé. Néanmoins, au fil des éditions l’on s’aperçoit que les charges sont de plus en plus lourdes ( 0.66% de produit sur 2016/2017 contre 1.20% de dépenses). Nous avons du reconduire notre prêt de 15 000€uro. Après l’intervention du commissaire aux comptes qui a fourni une analyse détaillée que nous vous joignons en annexe, les bilans et comptes de résultat de l’exercice écoulé ont été approuvés à l’unanimité.

Perspectives pour 2018 :

Comment faire perdurer une festivité de grande ampleur dans une zone rurale tout en respectant les valeurs premières de l’ASCAC, à savoir :

Accès entièrement gratuit durant toute la manifestation : toutes les familles modestes peuvent venir sur le site se divertir durant les trois jours. Elles

peuvent profiter d’une festivité de grande ampleur avec un programme sportif varié et de haute technicité. Depuis plusieurs années, nous accueillons des personnes de la l’Ehpad de CHALAIS, et des cités voisines. Cela leur permet de rompre avec leur quotidien. Un espace leur est réservé sous la tribune officielle. Plusieurs personnes d’instituts de structures qui s’occupent de personnes en grande difficultés comme les Esats, IME viennent aussi se divertir sur le site de la festivité.

Accueil de cavaliers (ères) toutes catégories confondues tout en respectant l’éthique sportive : En proposant un programme sportif varié, les cavaliers (ères) peuvent rentabiliser leur déplacement. La configuration du site et les infrastructures mises à disposition leur permet de séjourner dans notre cité Chalaisienne durant les trois jours. Ils font leurs achats dans les commerces locaux. Ils peuvent profiter des richesses de notre patrimoine local et aux alentours.
Ils sont jugés, durant les épreuves par des techniques agrées par la fédération et peuvent participer à des épreuves reconnues et importantes pour leur parcours sportif.

Convivialité et promotion de causes nobles: Le professionnalisme de tous nos bénévoles n’est plus à démontrer et il a largement contribué au succès de la festivité. Chaque bénévole connait la tâche qui lui incombe et met un point d’honneur à l’effectuer du mieux possible.
Nous avons du nous remettre en question chaque année et cela nous permis d’ajouter de nouvelles cordes à notre arc pour suivre l’évolution de notre société et pouvoir conserver nos subventions. Nous avons dans un premier temps proposé gratuitement un emplacement dans le village exposant d’un stand assurant la promotion du don du sang et de moelle. Ensuite, conjointement avec notre gestionnaire de déchets nous avons travaillé sur le développement durable pour atteindre les résultats que l’on connait. Puis avec le concours de la direction départementale des services des sports nous avons fait des épreuves para équestres pour terminer par le « Pony games » discipline en pleine expansion.

Sécurité optimale pour tous : Au fil des éditions, un dossier de sécurité a été constitué afin de faciliter la tâche des personnes déployées pour assurer la sécurité des personnes et des biens confiés. A priori, nous étions les premiers à présenter ce dossier qui a servi de référence pour d’autres festivités. Grâce au sérieux de nos documents, nous avons pu travailler avec les services de la gendarmerie. Une réflexion conjointe et une réunion préalable de sécurité à la mi-juillet leur a permis d’obtenir des renforts de réservistes.

Mais tout cela ne suffit pas : Chaque année, malgré tous ces efforts, on nous en demande plus. Les conditions imposées deviennent de plus en plus ubuesques et les documents administratifs de plus en plus indigestes. Les subventions sont toujours revues à la baisse et avec la décentralisation on ne peut que s’interroger sur le devenir de telles festivités en zone rurale. Les bénévoles aux postes clé se font rares. La moyenne d’âge de notre comité directeur fait que nous n’avons plus la fougue générée par nos jeunes années. De plus, après une XXV° édition très réussie, nous avons préféré jeter l’éponge et ne pas inscrire de nouvelle festivité pour 2018.
Nous n’avons pas à pâlir de notre travail. Mais continuer sans l’assurance d’une relève et sans véritablement de projet politique nous a paru suicidaire. Toutes nos excuses aux générations précédentes qui ont tant œuvré pour que CHALAIS rayonne au travers de cette grande manifestation qu’est le Jumping. La raison doit l’emporter.

La seule question est que nous devons apurer notre passif.
Il est certain que le site entièrement aménagé par les bénévoles permet à d’autres association la tenue d’autres manifestations. Néanmoins si l’on veut respecter à la lettre les consignes dictées par nos hauts dignitaires, il faudra peut-être mutualiser les services de secrétariat. En effet, il y a des jours de grandes solitudes, surtout quand l’on doit s’assurer que toutes les formalités demandées ont bien été effectuées.

Une interrogation tout de même : Mesdames, Messieurs les élus, comment voyez vous l’avenir associatif dans les zones rurales et comment pensez vous créer des émergences pour l’activité économique et touristique dans vos localités ????

Je terminerai en remerciant du fond du cœur tous ceux qui ont cru en notre festivité et qui ne nous ont jamais laissé tomber. Au risque d’en oublier, pas besoin de les citer, ils se reconnaitront. Nous avons rencontré des gens exceptionnels, nous avons connus des émotions intenses et nous y avons pris beaucoup de plaisir.

Je tiens à préciser que j’assume l’entière responsabilité de mes propos. Cette AG je l’ai préparée avec mon cœur et mon ressenti, sans informer véritablement le Président.

Conclusion :

Avant de clôturer l’assemblée, le Président a donné la parole aux diverses personnalités présentes qui ont regretté le fait qu’aucune festivité ne soit inscrite pour 2018. Ils ont compris notre décision, qui est avant tout une décision raisonnable au vue de notre trésorerie plu que fragile.

Tout le monde fut convié au lunch pour échanger en toute convivialité. .

.

Le Président, Les secrétaires, Jean-Michel POIRIER Anne-Marie POIRIER

Francine MARTINAUD

fév
2

Comments are closed.